Portrait d’apprenti

L’alternance pour être dans le concret de l’entreprise

Une formation par alternance et préparant à la conduite d’une entreprise quel que soit son activité, c’est le choix fait par Victor qui a déjà une vision précise de son parcours professionnel.

Victor Gonzaléz, 18 ans, « bientôt 19 ! » précise-t-il, prépare un BTS gestion PME- PMI chez Opticien de Vineuil, formation qu’il poursuit en alternance avec l’IFC La Providence. C’est par relation qu’il a intégré l’équipe de Patricia Fhima, opticienne optométriste, fin septembre/début octobre 2020.  « Je voulais sortir du cycle scolaire traditionnel pour éviter les cours qui ne me serviraient pas plus tard et surtout être vraiment dans le concret de l’entreprise. »

Le hasard de la rencontre a bien fait les choses puisque Victor se plaît particulièrement dans cet univers dédié à la vue et aux lunettes qui contribuent à l’améliorer. « Je n’avais pas d’idée fixée quant au choix de l’entreprise, ma formation me permettant d’intégrer aussi bien une entreprise de transport, la restauration, que… l’optique ! L’avantage d’une petite structure comme celle-ci permet de toucher à tout et de ne pas faire toujours la même chose. »

Un peu timide au début, selon Patricia Fhima, Victor a su apprivoiser sa timidité et accueille les clients avec ce large sourire qui confirme que le jeune homme possède un bon contact client en devenir. Il s’occupe aussi de la gestion des fournisseurs, des commandes de pièces en SAV, au côté de Claudine, chargée du volet comptable de l’entreprise, des factures, ou encore les feuilles de soins à transmettre aux organismes d’assurance maladie, … « En étant au plus proche du chef d’entreprise cela me donne une vision sur ce qu’est la gestion d’une entreprise ! L’alternance nous amène à prendre des responsabilités que l’on ne prendrait pas en étant étudiant. »

Très impliqué dans son quotidien, le jeune homme fait preuve d’initiative. Pour enrichir l’agencement de la vitrine au moment des fêtes Victor a réalisé des sapins supports, et a fabriqué (avec talent !) un distributeur de gel hydroalcoolique, le produit incontournable en cette période de crise sanitaire ! « C’est simple à réaliser et ça permet de réaliser une petite économie. » Des lingettes antibuée ont ainsi fait leur apparition, une proposition appréciée de tous les porteurs de lunettes qui, quand ils sont masqués, voient leur vision se noyer systématiquement derrière un flou brumeux.

Patricia Fhima apprécie cette présence qui s’ajoute et s’inscrit dans un développement d’entreprise. « Il apporte des petites évolutions pour l’agencement de la boutique ; en termes de gestion, il me décharge par exemple de démarches chronophages dans le cadre des relations fournisseurs et de la mise en place d’actions commerciales qui prennent du temps. Cela me permet de me concentrer sur mon métier et ma clientèle. »

Dans deux ans, à l’issue de cette formation, Victor envisage de poursuivre (peut-être) par une licence. « A voir, selon les débouchés du moment ! Mais déjà avec ce BTS, une expérience et si j’en ai l’envie, pourquoi pas créer mon entreprise ! » Celle-ci pourrait bien se révéler dans la restauration. « J’aime cuisiner et avec un copain plus dans la pâtisserie, nous avons envisagé cette possibilité. Après, à voir les conditions économiques qui se présenteront. La restauration en ce moment… ».

Annette Fluneau

 

Crédit photos – Annette Fluneau

Légende : Une petite structure, la configuration idéale apprécie Victor pour « être au plus proche de la gestion d’une entreprise. » De la partie administrative à l’agencement de la boutique en passant par l’accueil clients et les relations fournisseurs.